HÔTEL DES POSTS HÔTEL DES POSTS
Un forum de timbrés qui donne à cogiter et prête à sourire. Un endroit de discussions et de détente ou tout le monde est bienvenu .
HÔTEL DES POSTS
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 

LES DAMNÉS DE TERRA
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 1319, 20, 21  >
 
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> POESIE, LITTERATURE, PEINTURE, MUSIQUE.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 27 Oct - 21:18 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

* * * * * 
  
Ils se trouvaient dans une cave avec pour seul éclairage des torches auto-luminescentes. Pas de meubles autres que deux lits de camp, même pas un miroir, pas grave, songea Allan, de toute façon je dois avoir une sale gueule. 
  
Tard dans la nuit, Abdul Al-Razed, le Maître des combats était venu s’enquérir de leur état et leur avait apporté un peu de nourriture. 
  
- Tu me dois quelques explications Abdul, dit Allan en ingurgitant une boulette de viande au goût indéfinissable, peut-être du scorpiosaure. Avant de te remercier je voudrais savoir pourquoi nous avoir sauvés ? Que signifie tout cela ? 
- Tu es ignorant de cette planète citoyen, la révolution est en marche, le peuple opprimé veut la tête du Grand Prophète, cet infâme tyran. Nous sommes l’armée secrète de libération. Nous avons besoin de toi et Moyses, le Guide de la Révolution souhaite te rencontrer au plus tôt. 
  
- Rien que ça ! Et en quoi puis-je vous être utile ? 
- Notre Guide enseigne que nous ne sommes pas originaires d’Alpha Centauri ni de Sirius mais d’une merveilleuse planète du système solaire nommée Terra. Son but est de briser nos chaînes, de nous libérer de l’usurpateur et d’organiser le grand retour vers la terre promise. Allons, presse-toi, il t’attend ! 
  
- Des mots… Avait grommelé Allan en revêtant sa combinaison et en ajustant son fulgurant à sa ceinture. Cette vieille idée reçue que c’étaient les terriens qui avaient exploré les constellations pour y apporter bienfaits et civilisation, était malheureusement encore bien ancrée dans les esprits. 
  
Le visage dissimulé par un keffieh, le couple avait suivi Abdul Al-Razed dans le labyrinthe des traboules de la basse ville. Par une nuit d’encre, poisseuse, déprimante, ils avaient croisé la fange de la société Abydossienne. Des esclaves errants, des ivrognes avachis dans le caniveau, des drogués hagards et même des couples qui œuvraient sans pudeur. Dans le quartier des prostitués humanoïdes des deux sexes, ils avaient fréquemment été sollicités. 
Allan avait même été interpellé en ces termes : 
- Viens beau seigneur, je te démontrerai l’alliance du feu et de l’eau… Tu ne risques rien, je ne suis pas humaine. 
  
C’est dans une de ces petites ruelles que le Maître des combats avait frappé à une porte à judas. 
Dans son poing fermé, brandi au niveau de son visage, Abdul Al-Razed avait présenté un tau ansé tourné vers le bas. Ils étaient entrés sans bruit, sans un mot. Au fond de la pièce était une lourde tenture qu’ils avaient écartée laissant entrevoir un escalier. Ils l’avaient descendu en tâtonnant à la lueur de l’électroluciole de leur combinaison spatiale. 
Astrée avait serré l’avant bras d’Allan et dans un souffle angoissé lui avait demandé : 
- Et le grylle, que dit-il ? 
- Il est mollasson et moite, moite comme mes mains, moite comme mon dos et même dégoulinant de sueur comme la raie de mes fesses ! 
  
La dernière volée de marches aboutissait dans une crypte, ils avaient tout d’abord été fascinés par les bas reliefs représentant le fils d’Hathor et d’Horus. Au centre trônait majestueusement une représentation granitique d’une divinité hybride composée d’un corps de lion et d’une tête humaine qu’Allan avait identifiée comme étant peut-être la représentation d’un sphinx. Il avait eu l’occasion d’en observer des représentations sur différentes planètes. 
De derrière cette statue, un homme était apparu en tenue d’officier de la garde prétorienne d’Abydos. Ses décorations indiquaient qu’il était colonel de la Bien-Pensance de première classe. 
De grande taille, barbe bien taillée, regard perçant, se tenant face à Allan, le Guide de la Révolution en personne avait pris la parole. 
- Veuillez excusez nos élémentaires précautions mais la prévôté est dans une rage folle ; elle perquisitionne dans toute la ville et procède à des centaines d’arrestations. 
A sa droite, un personnage encapuchonné vêtu d’une mante de bure blanche avait demandé : 
- Citoyen, ton nom est bien Allan de Kepler ? 
- C’est ainsi que l’on me nomme généralement entre les constellations nord et sud de Kepler 11. 
  
Moyses, le Guide de la Révolution avait souri et lui avait tendu une coupe de vin à la résine de cèdre vert. 
- On m’a dit que tu passais ton temps à chercher le gros coup, franchement, combien de nautes comme toi ont trouvé le filon et ont gardé la vie ? 
-Hum… Peu, mais quelques-uns quand même, avait-il ironisé. 
- Et bien le gros coup, je te l’offre à toi et à ta compagne. 
- Mon associée ! Avait rectifié Allan. 
- De toute façon, vous n’avez pas le choix, avait répondu Moyses avec un petit sourire chafouin. Ensuite, il avait tendu son verre pour trinquer. 
  
Le couple avait échangé un regard, ils étaient dans une situation d’où il était difficile de se soustraire. 
- Dans ces conditions, disons… exceptionnelles, convaincantes et indéclinables, j’accepte mais ça va vous coûter cher, très cher. Et quelle sera ma mission ? 
  

_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Oct - 21:18 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Dim 28 Oct - 11:47 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

      

       Finalement , après avoir voyagé sur de nombreuses planètes du système solaire , les aventuriers terriens de l'espace en arrivent à la conclusion que leur planète Terra est la plus belle .
    
       Les extra-terrestres rencontrés ne sont pas exempts de travers .
       Seul le rêve les idéalise .

       Et comme Joachim, je dirais " Heureux qui, comme Allan, a fait un beau voyage ...
       Et puis s'est retourné ... "
    
_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
sunny


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 1 963
Localisation: Tout en bas à l'extrême droite

MessagePosté le: Dim 28 Oct - 20:26 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Une coupe d’un suc à la résine de cidre vert à la main, voici nos héros trinquant à la santé de leur prochain pari.
Nouvelle mission, un gros coup de poker qui sera un succès, à ne pas en douter.
On dit parfois, il y a loin de la coupe aux lèvres… on dit aussi ne pas vendre la peau du scorpiosaure avant de l’avoir tué. Very Happy Et là, les jeux sont faits !

_________________
Une journée sans sou-rire est comme un ciel sans soleil. Tout pour le rire sans pour autant rire de tout.


Revenir en haut
Auteur Message
Triskell
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 1 329
Localisation: ici

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 10:53 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Ciel, voilà Allan et Astrée embarqués dans une révolution. Moyses va-t-il les sauver des os où va-t-il contribuer à leur perte ? 

Revenir en haut
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 21:29 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

  
Le couple avait échangé un regard résigné, ils étaient dans une situation d’où il était difficile de se soustraire. 
  
- Dans ces conditions, disons… exceptionnelles, convaincantes et indéclinables, j’accepte mais ça va vous coûter cher, très cher. Et quelle sera ma mission ? 
- On dit que tu as déjà exploré la planète Terra Mater et que finalement tu serais un pilote-navigant plutôt acceptable, avait raillé le Guide de le Révolution. 
Allan avait répliqué sur le même ton. 
- Les réputations sont trop souvent usurpées, mon cher Moyses, mais en ce qui me concerne, la rumeur est bien fondée. 
- Et bien je t’offre gloire et fortune en te proposant le commandement de la flotte qui nous ramènera sur notre planète mère. Ici nous ne sommes que des hommes déchus, les sous-citoyens de Sirius, tous nos efforts doivent aboutir à la reconquête de Terra ! 
Le Guide était alors parti dans un long prêche sur la nécessité d’un grand retour aux origines. 
  
En haussant la voix, Allan lui avait brutalement coupé la parole. 
  
- Mais enfin, vous n’y pensez pas ! 
Terra a été exclue de la Confédération Galactique, une barrière refoulante a été installée autour du système solaire. Il n’y a plus de représentant de Terra Mater siégeant à l’assemblée intergalactique depuis près de cinq mille ans terrestres. 
Cette planète est toujours frappée par l’édit « Prohibido Visitar », le comportement des indigènes étant imprévisible et dangereux. A ce jour, ils n’ont aucunement progressé en sagesse, leur intelligence se développe bien trop lentement et même régresse au cours des siècles. 
La seule fois où je m’y suis aventuré clandestinement, avec un vaisseau non immatriculé, je n’ai pu commercer avec quiconque ; il n’y avait plus de gouvernement central, la planète était divisée en une multitude de petits pays en conflits permanents. 
Imaginez, ils en sont encore aux guerres de religions et à l’énergie nucléaire… Qu’ils maîtrisent d’ailleurs fort mal et dangereusement. 
  
- Il suffit ! 
Irrité, le Guide de la Révolution avait coupé l’intervention. D’un revers de main il avait balayé l’argumentation. 
- Tu crois m’apprendre quelque chose ? Si je t’ai choisi, c’est pour surmonter ces difficultés. Ne me conteste pas Allan, ta vie est précieuse et je ne voudrais pas être obligé de me passer de tes services. Te voici nommé Amiral de la flotte de la « Longue Croisade ». Ton rôle est de me seconder dans la conduite du peuple alphacentaurin vers la terre promise en nous faisant traverser et éviter les écueils du désert spatial. 
  
- Abdul Al-Razed ! Ordre est donné à la première vague de notre peuple d’embarquer dans les vingt-cinq premiers vaisseaux. Il ne sert à rien d’attendre, le commandement est paré pour le départ. 
Se tournant vers Allan. 
- N’est-ce pas Amiral ? Il n’y a pas d’objection ? 
Ton vaisseau que je baptise Exodus-Espace, sera l’astronef siriusien que tu as capturé et dont tu as une parfaite maîtrise. Il n’a pas bougé de place et est sous la garde de notre vaillante armée révolutionnaire abydossienne. Ton second sera l’androïde qui se tient à ma droite. 
  
A cet instant, le robot vêtu d’une mante blanche qui était intervenu en liminaire de l’entretien, avait rejeté sa capuche vers l’arrière de sa tête et dégagé sa chevelure de feu. La jeune femme avait baissé l’immense paire d’yeux qui lui mangeaient le visage et sa fine bouche aux lèvres parfaitement dessinées avait présenté un doux sourire à l’assistance. 
Subjugué, coi, Allan avait écarquillé les yeux et Astrée étouffé un cri… 
KA ! 
  

_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 23:22 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Je pressens que la traversée galactique ne va pas obliger à Allan à quarante années d'errance désertique.
Pauvre, Astrée, la concurrence va être rude, mais c'est une femme d'expérience.
A la grâce de Marcel Dieu. 

_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Triskell
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 1 329
Localisation: ici

MessagePosté le: Mar 30 Oct - 11:16 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Aaaaah je le savais que la jeune Ka agissait à desseins. Nous voilà à deux doigts inter-galactiques de nous faire envahir. Bon ben après tout la terre est leur planète d'origine. J'espère quand même que les grylles ne se reproduisent pas, parce que l'idée d'avoir un truc pareil sous l'aisselle ne me tente pas du tout.

Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Mar 30 Oct - 13:08 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

     Nous envahir, Triskell ! Et c'était pour nous sauver de la fin du monde annoncée ? Very Happy

    Un grylle installé à durée indéterminée , j'aurai du mal à le supporter .

    Je ne vois plus l'intérêt d'une telle association si tout un chacun y est pourvu .

_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
Filochard


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 258
Localisation: Chez une copine

MessagePosté le: Mar 30 Oct - 13:10 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Pour les femmes ce n'est pas sous l'aisselle. 
_________________
Seule la goutte de citron a le pouvoir de réveiller l’huître.


Revenir en haut
Auteur Message
sunny


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 1 963
Localisation: Tout en bas à l'extrême droite

MessagePosté le: Mar 30 Oct - 13:47 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Katastrophe ! Voici l’amirAllan (émir de son état et lointain cousin d'Abdul Al-Razed Very Happy) subjugué et Astrée époustouflée. Il y a de quoi être coi et on le serait à moins !
Kalinka est là, fidèle en cela au dicton qui dit : souvent femme varie, bien malin qui s’y fie. Un autre dit aussi : souvent homme charrie, bien maline qui s’y fie. Mr. Green
L’effet de surprise passé, voici venu le temps de Kaboter dans l’espace. Moteur !

_________________
Une journée sans sou-rire est comme un ciel sans soleil. Tout pour le rire sans pour autant rire de tout.


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Mar 30 Oct - 14:21 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Filochard a écrit:

Pour les femmes ce n'est pas sous l'aisselle. 

      Nouvelle collection Gallact-Astrée ; le soutien-gorge à dentelle incrustée de grylles
phosphorescents .  Shocked

_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
Triskell
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 1 329
Localisation: ici

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 16:17 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Okay  Tu fais dans la dentelle Liv mdr. Il ne faut quand même pas oublier que le grylle à une fâcheuse tendance à être tout flagada, tout flasque au moment où on a le plus besoin de lui, alors que ce soit en soutif, en string, en slip kangourou pour Filo, ou en implants mammaires, c'est risqué, pas certaine que nous soyons gagnantes sur ce coup là 

Revenir en haut
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 18:07 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

  
Etait-il possible que depuis le début, Ka, sous les ordres et le contrôle de Moyses ait pu le manipuler à ce point ? Pour en arriver là… A lui faire accepter le commandement de l’armada pour la « Longue Croisade » ! 
  
A la vue de l’effarement de l’auditoire, le Guide de la révolution avait éclaté de rire : 
- Inutile de questionner votre commandant en second, nous l’avons reprogrammé pour sa mission et effacé son passé de toutes ses mémoires moléculaires. C’est une Ka toute neuve qui va vous accompagner à bord de L’Exodus-Espace. 
Allez à présent et que le Grand Inconnu soit avec vous, moi j’ai encore à faire ici. 
  
* * * * * 
  
Dès leur retour dans la ruelle, ils avaient été pris à la gorge par la lourde odeur excrémentielle qui régnait dans ce quartier. C’était l’odeur d’Abydopolis, la ville de toutes les turpitudes… Une odeur de mort et de débauche. 
Finalement, il n’était pas étonnant que Moyses, le Guide, ait trouvé ici un terreau favorable à l’éclosion d’une révolution. 
  
Ka avait pris la tête du trio et leur frayait vigoureusement un passage parmi les ombres grouillantes qui surgissaient des ténèbres. A leur passage devant les portes cochères, des individus aux mains squelettiques frôlaient leur intimité tout en leur susurrant des obscénités à l’oreille. 
  
Après quelques instants de ce parcours, Allan s’était subitement immobilisé. Il avait serré brutalement le bras d’Astrée, le grylle lui avait envoyé une onde-pensée des plus négatives : « Hommes d’armes… violence… meurtre… ». 
Ka avait aussi stoppé net, en bonne réceptrice télépathe, elle avait également ressenti l’alerte du grylle, sans toutefois le déchiffrer. 
  
- Un guet-apens ! Des hommes du Grand Prophète sont postés aux deux extrémités de la ruelle et vont nous prendre en tenaille. 
Allan regrettait qu’Abdul ne soit pas avec eux, même bien armé, un homme ne pouvait pas grand-chose contre une troupe aguerrie et résolue. 
  
- Suivez-moi ! Avait ordonné Astrée sur un ton qui ne supportait pas la contradiction. A la suite l’un de l’autre, ils avaient franchi un porche pour s’engouffrer dans l’obscurité d’une cour et avait poussé la porte cloutée de ce qui semblait bien être un hôtel borgne. 
Dès le seuil passé, un colosse ventripotent à l’allure d’un eunuque, torse nu ruisselant de sueur, les avait accueillis. 
- Je vois ce que vous cherchez, une chambre tranquille pour vos ébats en triplette amoureuse. 
- Exactement, vous nous apporterez un narghilé d’herbe de pleine lune et trois cocktails double orgasme, avait commandé Astrée d’une voix bien assurée. 
Et puis, à l’adresse de ses deux compagnons : 
- Ne vous inquiétez pas j’ai l’habitude de ce genre d’endroit. 
L’eunuque les avait conduits vers une sorte d’alcôve ouverte aux amants de passage. Différents objets de plaisir pour homme et femme étaient disponibles. 
  
- Toi ! L’habitude ? Bouche béante, Allan avait ouvert de grands yeux. 
- Oui, j’avais douze ans lorsque ma mère m’a vendue pour deux cents Crédits Intergalactiques au tenancier d’une fumerie d’opium de synthèse. Au début j’étais chargée de servir les clients, et puis après… Voilà, la curiosité de Monsieur est-elle satisfaite ? 
Il est vrai qu’Allan s’était toujours abstenu de lui poser des questions sur son passé, mais là, stupéfait, il en était resté sans voix. 
  
Le trio s’était ensuite dénudé et allongé voluptueusement sur un large et confortable sofa lorsque la commande était arrivée. 
  
- Ne vous inquiétez pas du bruit, avait dit le tenancier, la garde personnelle de notre vénéré Ânkh, que le Grand Inconnu le protège, recherche de dangereux fugitifs. Ceci ne nous regarde pas. De plus, les parois des chambres sont équipées d’anti rayonnement contre les détecteurs de présence thermique. Vous comprenez, dans un établissement réputé comme le nôtre, l’anonymat de la clientèle est une priorité. 
  
Dans la rue et même dans les couloirs de l’hôtel, il y avait grand tumulte et le grylle captait de violentes intentions meurtrières dans le proche environnement. 
  
Après avoir lentement et voluptueusement inhalé la fumée douçâtre du narghilé, Ka avait murmuré : 
- Le Grand Prophète veut vous tuer ou mieux encore, vous capturer vivant pour vous supplicier dans l’arène ; vous lui avez fait perdre la face devant son peuple, c’est grave. Moi, au pire je ne risque qu’un reconditionnement. 
Ils ne nous trouveront pas en cet endroit, avait-elle souligné avec un petit sourire ingénu. 
  

_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 20:31 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Crying or Very sad Seigneur, Jésus, Marie, Joseph ...! j'en frémis de terreur.
_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 11:21 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

      Le grylle n'a pas droit à l'herbe de lune et au cocktail double orgasme ?

     Heureusement, ses ondes réceptives seraient quelque peu émoussées et même émoustillées .
 
     Après leurs aventures extraordinaires et leur séjour terrifiant en prison, je pressens qu'Allan et Astrée vont apprécier cet "établissement réputé" . Very Happy

     Il ne faudrait pas que les paradis artificiels leur fassent perdre de vue leur mission terrestre .
   



_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:10 (2016)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> POESIE, LITTERATURE, PEINTURE, MUSIQUE. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 1319, 20, 21  >
Page 12 sur 21

 
Sauter vers:  
Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme