HÔTEL DES POSTS HÔTEL DES POSTS
Un forum de timbrés qui donne à cogiter et prête à sourire. Un endroit de discussions et de détente ou tout le monde est bienvenu .
HÔTEL DES POSTS
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 

LES DAMNÉS DE TERRA
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 919, 20, 21  >
 
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> POESIE, LITTERATURE, PEINTURE, MUSIQUE.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 125
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 18:45 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Ben voilà pourquoi, il ne faut jamais laisser un mâle aux commandes, et surtout pas d'un engin spatial. (tu as remarqué, j'ai bien écrit "spacial" et non spécial) Very Happy
_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Oct - 18:45 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 19:18 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

    La bouche du trou de ver ou bouche de métro galactique qui transporte Allan et son équipage à l'arc de triomphe .

    Remonter le temps ? 
Source d'angoisse ou cure de rajeunissement ?  Very Happy
Je ne me fais pas de soucis pour Allan qui a une grande aptitude à s'adapter .

   

_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
sunny


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 1 963
Localisation: Tout en bas à l'extrême droite

MessagePosté le: Mer 10 Oct - 09:42 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Petits canapés, boisson euphorisante, bal des androïdes, ça plane pour Allan et Astrée.
La croisière s'amuse mais avant... voici le vaisseau et le lecteur propulsés dans un trou de ver. Tout va bien dans le meilleur des univers.

_________________
Une journée sans sou-rire est comme un ciel sans soleil. Tout pour le rire sans pour autant rire de tout.


Revenir en haut
Auteur Message
Triskell
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 1 329
Localisation: ici

MessagePosté le: Mer 10 Oct - 09:52 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Cette pauvre Astrée, faute d'avoir vu la piste aux étoiles a vu 36 chandelles ! Mais je lui fait confiance c'est une femme et elle saura se tirer de ce mauvais...pas. Et puis avec Allan aux commandes...

La suite s'il te plait Mister No, je brûle ( oups, pourvu que le bouclier thermique tienne le coup) , je brûle disais-je de lire la suite.


Revenir en haut
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 21:41 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

  
C’est à cet instant que le grylle avait pris une teinte brune et avait lancé une alerte de niveau 4 sur l’échelle de Lorentz. 
La gravité avait soudainement chuté et les passagers s’étaient retrouvés en apesanteur. 
Ka avait réussi à maintenir sa position verticale. En telle situation Allan savait coordonner ses mouvements mais Astrée, déséquilibrée, avait violemment heurté la paroi de la cabine qui l’avait renvoyée en arrière. 
Dans un magnifique ballet désespéré, elle avait battu des jambes et des bras avant que les androïdes qui dansaient autour d’elle aient pu l’empoigner et la stabiliser. 
  
- Actionnez les générateurs d’hyper-propulsion ! Vite ! Avait hurlé Allan. 
Il se maudissait ! Ces deux filles de Lilith lui avaient fait perdre la raison et négliger le pilotage. 
  
En fait, le vaisseau avait atteint la bouche du trou de ver, la porte des étoiles. Les astronautes allaient se dématérialiser, voyager dans le temps et même le remonter. 
Le bouclier thermique de l’astronef devait les protéger mais nul n’était à l’abri d’une éruption solaire ou d’un simple dysfonctionnement. 
  
Il n’y avait plus aucun moyen de faire marche arrière et d’échapper à ce singulier voyage. 
  
Un voile noir était tombé sur le couple d’Astronautes, l’obscurité était totale, parfois striée de fulgurants et aveuglants rais de lumière. 
Allan avait tenté d’appeler à l’aide, seulement voilà, sa bouche, sa gorge, ses cordes vocales n’existaient plus. 
Mentalement il avait cherché à communiquer avec le grylle mais la situation avait émoussé ses sens psychiques, il lui était impossible de détecter la moindre onde de pensée. 
Tout tourbillonnait dans sa tête, un peu comme après les soirées de cuites avec les anciens de la 2ème escouade spationaute de Terra Mater, mais en mille fois pire. 
Son cœur ne battait plus, il ne respirait plus, finalement il fallait bien se résoudre à l’évidence… Il était probablement mort ! 
  
Il faisait froid, très froid, quelque part entre enfer et purgatoire, il attendait de comparaître devant le Grand Inconnu. 
  
- Un glaçon dans votre whisky commandant ? 
Du pur malt comme vous l’aimez, cultivé sous serre par les intras de Pluton. Je dois dire que l’ordicortex du vaisseau m’a bien informé sur vos goûts et phantasmes. 
Réveillez-vous, nous venons de franchir la porte des étoiles et nous sommes revenus à la date du jour de votre départ de Kepler 11. 
  
Allan avait trouvé la situation étrange voir même cocasse. Dans sa jeunesse, au temple Cosmo-christianisme, il devait avoir sauté quelques cours de catéchisme car il n’avait jamais entendu dire qu’en enfer de charmantes hôtesses proposaient des boissons alcoolisées. 
Après maints efforts, il avait réussi à soulever les deux cents kilotonnes que pesaient chacune de ses paupières. 
  
- Ka ! 
La ravissante Ka était là, battant de ses longs cils recourbés, des sons mélodieux sortaient de ses lèvres pourpres… whisky… pur malt… Ces mots lui disaient quelque chose, mais quoi ? 
Durant quelques minutes stellaires, le navigateur-prospecteur en était resté pétrifié, stupéfié. 
  
- Que le Grand Inconnu me distorde ! Astrée où es-tu ? Nous avons réussi ! 
  
La jeune femme était rayonnante malgré l’un de ses fins sourcils masqué par une légère compresse autocicatrisante, résultat du choc survenu en apesanteur. 
- Alpha Centauri A est en vue, nous y serons dans moins de 4 jours stellaires, avait-elle répondu sans quitter des yeux un androïde à la beauté sculpturale. 
  
Effectivement, les écrans spectrographiques faisaient apparaître l’étoile dans toute sa brillance, la planète habitable recherchée devait graviter à environ 1,25 Unité Astronomique. 
  
La suite du parcours s’était déroulée sans fait marquant. L’ambiance avait peut-être été un peu chaude mais sans préjugé ni culpabilité, après tout, la vie est courte même en voyage à effet temporel rétrograde, et puis, chacun sait que l’apesanteur favorise le libertinage. 
  
Couleur azur intense dans un ciel d’une noire splendeur, Alpha Centauri Planète était apparue, elle avait des caractéristiques semblables à celles de Terra Mater. 
Le vaisseau avait automatiquement adopté une mise en orbite stationnaire. 
  
C’était alors que Ka était venue rejoindre Allan dans le poste de pilotage. Elle s’était fait chatte. 
- Tu ne m’aimes donc pas ? Se plaignit-elle. 
Un parfum capiteux embaumait son cou. 
- Bien sûr que si, avait-il répliqué l’air interloqué. Serais-tu jalouse ? 
- Et pourquoi pas ? Parce qu’à tes yeux je ne suis qu’un robot attaché à ce vaisseau ? Parfois au cœur de célestes nuits je rêve… Je rêve de serrer dans mes bras celui qui me sortira de ma condition d’androïde. Mais c’est impossible, n’est ce pas ? 
- Hum… Je le crains ! Avec Astrée nous allons débarquer sur cette planète. 
-Je me souviendrai de toi Allan, les électrons lumineux dans leur course folle répéteront ton nom. 
- Ka, s’il te plaît, je dois me concentrer sur la procédure, le grylle est inquiet. 
- Eternellement je répèterai ton nom aux nébuleuses afin qu’elles le portent aux étoiles. 
  
Le programmateur de ces machines avait peut être un peu trop forcé sur les sentiments humains, avait pensé Allan. 
  
Elle avait poursuivi d’une voix suave : 
- Je ne peux te parler que de feu et d’amour, les humains sont fugitifs comme le parcours des vagues. 
Allan ne l’écoutait plus, il avait fait plonger l’aviso pour longuement survoler le sol. 
  
- Je te guettais, je t’espérais comme le désert attend la rosée du matin… 
  
Ces dernières paroles se sont perdues dans la tension et la fébrilité de l’évènement, l’ordicortex avait prononcé l’analyse suivante : 
- Terres mystérieuses en partie inexplorées, neige et soleil, terre et mer, routes commerciales et indigènes possibles, se préparer à l’inattendu. 
  
* * * * * 
  

_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
Filochard


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 258
Localisation: Chez une copine

MessagePosté le: Ven 12 Oct - 09:40 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Nobody, pour le prix Nobel de littérature, il faudra attendre l'année prochaine. 
_________________
Seule la goutte de citron a le pouvoir de réveiller l’huître.


Revenir en haut
Auteur Message
sunny


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 1 963
Localisation: Tout en bas à l'extrême droite

MessagePosté le: Ven 12 Oct - 10:55 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Ça plane pour tout l’équipage ! Okay
Et l’aventure se poursuit et sous les yeux émerveillés des lecteurs, on assiste à la naissance du duo Kallan. Et son nom porté par les nébuleuses se verra inscrit au fronton de la porte des étoiles... soupir !

Mais le commandant indifférent, n’y porte pas plus attention, tout à la fébrilité de l’événement. Rolling Eyes Il se trouve qu’il y a un peu, beaucoup d’événements fébriles au cours de ce voyage, la question n’est pas y a-t-il un pilote mais y a-t-il un défibrillateur dans le vaisseau ! Very Happy
Etoile en vue, atterrissage prévu dans…

_________________
Une journée sans sou-rire est comme un ciel sans soleil. Tout pour le rire sans pour autant rire de tout.


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Ven 12 Oct - 14:21 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

     Avec l'atterrissage imminent sur la planète Alpha Centauri , finie l'apesanteur , fini le libertinage !
 
    Place à l'aventure , à la découverte de terres et peuples inconnus . Allan et Astrée sont armés pour cela avec ce coup d' jeunesse qu'ils viennent de s'offrir .

   Et le grylle , après en avoir vu de toutes les couleurs , quelle couleur va-t-il prendre pour se faire discret ? Le grand inconnu veille !  Shocked

_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 125
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Ven 12 Oct - 17:21 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Il en faut du temps/terrien pour arriver sur cette fichue planète. A moins que le vaisseau spatial ne se soit égaré.
_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 21:27 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

    Chapitre quatre 
 
* * * * * 
  
Le vaisseau était venu atterrir à l’ombre d’une colline de basalte ocre, au cœur d’un massif tectonique tertiaire. Les faisceaux fouilleurs de l’astronef et les rayons de l’astre Centauri avaient fait apparaître des roches sédimentaires qui rappelaient à Allan ses treks dans le Chott El-Djérid martien. Les détecteurs avaient fini par découvrir une tache verdâtre au milieu de ce désert de cendre volcanique. 
  
Avant de sélectionner la zone d’atterrissage, ils avaient survolé à basse altitude un lac couleur turquoise cerné de conifères rabougris. Le grylle était en accord avec l’ordicortex du bord, l’eau était imbuvable en raison de sa teneur excessive en sel-gemme mais néanmoins, l’endroit pouvait servir de refuge pour une base arrière. 
  
En accord avec leurs conseils, Astrée et Allan avaient débarqué en toute confiance avec le matériel de prospection. Dans un premier sondage méthodique, ils avaient détecté et analysé une surface riche en coltan et en divers minéraux comme de l’apatite-phosphatique de Kracol, objet de leur mission. 
  
Ce n’était qu’après quelques heures sur place qu’Allan avait reçu comme une onde-pensée, une sensation de mise en garde ; la main sur son soufflant thermique il avait levé la tête et scruté l’horizon. 
Après avoir passé quelques années à explorer de nouveaux mondes, il avait acquis comme un sixième sens à moins que ce ne soit son grylle qui ait dressé l’oreille, enfin si l’on peut dire, sachant que ces êtres exceptionnels sont démunis de cet organe. 
Il était monté sur un petit monticule en bordure d’une ravine, au loin, un reflet avait attiré son attention. Peut-être un éclat de verre, le sol était jonché d’obsidiennes et de verre volcanique. 
La visière de son casque à radiodétection avait zoomé sur l’endroit. Un nuage de poussière scintillait et s’approchait à grande vitesse… Ils étaient quatre. 
  
- Attention Astrée, nous avons de la visite ! 
  
Dans un dérapage spectaculaire, soulevant un nuage de cendre, quatre aéroglisseurs à propulsion atomique frappés du sigle « Sirius District » avaient entouré le couple de prospecteurs. Sur le premier véhicule flottait une oriflamme aux armes de l’Ânkh symbole de l’empire siriusien. 
Une voix sèche avait lancé un ordre impératif alors qu’un canon à désintégration laser les avait mis en joue. 
  
- Police fédérale, mains sur la tête, ne touchez pas à vos armes ! 
Vous avez pénétré sans autorisation sur le territoire colonial siriusien, volé l’un de ses vaisseaux, assassiné son équipage. Vous avez le droit de garder le silence jusqu’au jour de votre comparution en jugement. 
  
Les deux astronautes étaient interloqués, déconcertés par ces accusations. Le grylle s’était recroquevillé. Lui qui déjà n’était pas plus gros qu’une orangine de Cancri, il tentait de lancer un message. Ce message n’était composé que de deux lettres K et A… Ka ? 
  
- NOOON ! Ka, pas toi ? 
Dans un grand cri de douleur Allan s’était précipité vers l’astronef. Tu ne peux nous avoir fait ça ? Nous dénoncer injustement… Pas toi ! 
  
A deux pas devant lui, un rayon vitrifiant avait labouré le sol en le stoppant net dans son élan. 
Derrière un hublot de l’appareil, Ka avait baissé la tête pour cacher ses grands yeux humides entre ses mains. 
  
Astrée, raide dans ses bottes antigravitation, le visage fermé à toute expression ne semblait pas autrement surprise. 
  

_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Dernière édition par Nobody le Dim 14 Oct - 12:32 (2012); édité 4 fois
Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 125
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 21:48 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

ça se gâte.
Il faut toujours se méfier des femmes surtout quand ce sont des androïdes.


Comment Allan et Astrée vont-ils se sortir de ce guêpier ? Vous le saurez en lisant le prochain épisode de notre grand feuilleton :
Allan de Kepler 11

_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 19:10 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Amis lecteurs bonsoir,
Ce feuilleton prend une importance à laquelle je ne m'attendais pas, à l'origine il s'agissait d'une petite nouvelle de 3/4 pages.
Aujourd'hui nous en sommes à près de 50 pages format livre de poche, le titre et le nom du héros (un peu culcul la praline) ne sont plus appropriés, avez-vous des suggestions pour les rebaptiser ?
Merci
_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 125
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 21:25 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Idea Question Question Question Idea Question Question Question ... Rolling Eyes
_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Triskell
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 1 329
Localisation: ici

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 08:42 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Nom d'un petit bonhomme vert ! Et bien voilà ce que c'est que de traiter avec indifférence une androïde qui, à n'en pas douter à été programmée par une sirusienne jalouse, c'est un coup à se faire...griller ! 

Revenir en haut
Auteur Message
sunny


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 1 963
Localisation: Tout en bas à l'extrême droite

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 10:51 (2012)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA Répondre en citant

Insignifiance, indifférence quand tu nous tiens ! Et pourtant Ka Kalinka était câline mais ses petites attentions n’ont pas suffi à retenir l’attention del Commandante. Ne jamais sous-estimer une androïde... kamikaze.
Mr. Green

_________________
Une journée sans sou-rire est comme un ciel sans soleil. Tout pour le rire sans pour autant rire de tout.


Revenir en haut
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:31 (2016)    Sujet du message: LES DAMNÉS DE TERRA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> POESIE, LITTERATURE, PEINTURE, MUSIQUE. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 919, 20, 21  >
Page 8 sur 21

 
Sauter vers:  
Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme