HÔTEL DES POSTS HÔTEL DES POSTS
Un forum de timbrés qui donne à cogiter et prête à sourire. Un endroit de discussions et de détente ou tout le monde est bienvenu .
HÔTEL DES POSTS
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 

Un jour en Chine
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> VOYAGES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 09:40 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant


 UN JOUR EN CHINE 
  
Plus précisément à Dali dans la province du Yunnan (Chine du sud), ma femme et moi étions en pleine déprime en raison d’une série interminable de catastrophes qui nous écrasaient depuis quelques temps. 
A peine un problème était-il résolu qu’un autre surgissait. 
Un moment, j’ai sincèrement pensé que nous étions maraboutés. 
Heureusement, je n’ai pas épousé une chochotte égocentrique qui court chez son psy dès qu’elle doit affronter un obstacle de la vie. 
  
Ce 9 août 2012, elle était allongée sur son lit d’hôtel, sa jambe bandée était surélevée par des couvertures. 
Trois jours auparavant, elle avait fait une mauvaise chute et s’était brisé la cheville à deux endroits. Il fallait impérativement la traiter journellement en produit anticoagulant (ce qui nous était refusé par les autorités médicales chinoises) et lui poser plaques et vis dans les cinq jours. 
Pour se faire, il était impératif de rentrer en France au plus tôt. 
  
L’assurance rapatriement Mutuaide nous avait fait savoir qu’elle avait mis à notre disposition sur Internet des E-billets d’avion pour le lendemain avec un décollage à 12 heures 40 de Dali, seulement, voilà… 
  
Depuis une journée la ville subissait une coupure d’électricité, il était donc impossible de consulter l’Internet de l’hôtel et de recharger les batteries de nos deux téléphones mobiles. De plus, l’un des portables ayant été crédité trois fois de 50 €, un message d’Orange nous avait prévenu que nous avions atteint le maximum possible par mois (vous le saviez ça ?). 
Nous étions dans l’isolement le plus total, la situation était grave, il convenait donc de trouver une solution immédiate. 
  
__________ 
  
Je suis à la réception de l’hôtel, la patronne parle anglais, je lui demande de me faire un plan pour me rendre dans un « Internet bar ». 
Elle s’exécute et me dit qu’il y en a un situé à environ 2 ou 3 km de là. 
  
Action ! 
  
- Hep, taxi ! Taxi please… 
Je montre mon plan au chauffeur, il le tourne dans tous les sens et ne le comprend pas. Ca commence bien ! 
Deux, trois curieux s’arrêtent, tentent de m’aider, ils ne comprennent pas davantage. 
Sorti de l’hôtel, plus personne ne parle anglais, alors le français… 
  
Peu importe, 3 km à pied ce n’est pas le bout du monde, en route. 
J’ai oublié qu’il y a 7 semaines c’était moi qui m’étais fracturé l’extrémité de l’omoplate (l’acromion) et de plus, je souffre d’une tendinite au genou. 
  
Autrefois un sage m’a dit : « Lorsque l’on se tape sur les doigts avec un marteau, on n’a plus mal aux dents », je confirme l’exactitude de cette maxime. 
  
J’arrive à l’endroit indiqué par la tenancière de l’hôtel… rien, pas le moindre bout de câble informatique qui dépasse. 
La rue est commerçante, je demande aux passants où se trouve l’Internet-bar, personne ne comprend ne serait-ce que le mot Internet, mon accent probablement. 
Ils veulent bien m’aider mais à quoi faire ? 
Impossible de communiquer par gestes, leur gestuelle est différente de celle des occidentaux, le geste n’est finalement qu’affaire de pure convention. 
  
Je suis désemparé, que faire ? 
Qui a dit que l’on pouvait être seul parmi la foule ? 
  
Une jeune femme est sur le pas de sa boutique. 
Ravissante, la trentaine rayonnante, son visage est éclairé par un éclatant sourire. 
  
- Hello, Internet-bar, please ? 
  
Toujours souriante, elle m’invite à entrer au fond de sa petite échoppe. Elle soulève le large tissu batik qui sépare son magasin de l’arrière boutique, à gauche, un enfant d’environ trois ans joue dans son coin, à droite… Bonheur ! 
Un PC portable avec une petite imprimante (sans feuilles de papier). 
Elle m’avance un pouf, je pianote déjà. 
Clavier QWERTY, l’écran est couvert d’idéogrammes, www google.fr, les réponses apparaissent en chinois, je tente Internet Explorer, idem… Malheur ! 
Comment comprendre ces gribouillis asiatiques ? 
Pour moi le chinois c’est de l’hébreu. 
  
La commerçante place quelques bananes près de moi, m’invitant à me servir. 
Elle éclate d’un petit rire cristallin en voyant mon désarroi face à l’écran. 
Le mari arrive, lui aussi la trentaine, son sourire n’a rien à envier à celui de sa femme. 
L’enfant vient sur mes genoux, j’ai bien envie de l’envoyer jouer au diable mais ce n’est pas le moment de me mettre ce couple à dos. 
  
- Your baby is adorable, dis-je avec la plus grande hypocrisie. 
  
L’homme sort deux minutes de la boutique et revient avec une tablette Apple. 
Même chose, pas de français dans sa putain d’ardoise. 
La femme prend l’outil informatique, tapote et me le tend. 
Il y a des idéogrammes et à coté des traductions en français. 
  
- A qu’elle heure passe le train ?... 
- Je voudrais manger du poisson… 
- Le ventilateur de ma chambre ne marche pas… 
  
Et mon problème ? Apple s’en fout de mon problème ! 
  
Tous deux semblent très amusés mais pour moi, l’heure n’est pas à la gaudriole. 

_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Dernière édition par Nobody le Dim 12 Aoû - 11:23 (2012); édité 4 fois
Revenir en haut
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 09:40 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 10:00 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

L’homme me fait signe de le suivre dans la rue. 
Nous marchons longuement, il me parle, m’explique des tas de choses probablement très intéressantes, me questionne mais les messages ne passent pas. 
  
Nous nous arrêtons devant un porche, il montre une carte à un gardien, nous entrons, longeons un sombre couloir, montons un escalier branlant. 
Où m’emmène-t-il ? 
On dirait l’entrée d’une salle de jeux, d’un lupanar ou d’un squatte. 
Miracle ! 
L’escalier débouche dans une salle où trônent une douzaine d’ordis grand écran dernier cri de la technologie asiatique. 
J’écarquille les yeux tel Ali Baba franchissant la porte de sa caverne. 
Je m’installe, je tape, ça marche… que du français, du bon vieux français bien de chez nous. 
Je remercie l’homme, curieusement, je le vois heureux de me voir heureux. 
Je n’ai pas l’habitude, en France lorsque l’on me sourit c’est généralement parce que j’ai la main sur mon portefeuille. 
Il s’éloigne puis revient quelques instants plus tard avec deux thés, nous trinquons. 
Mes billets sont là, devant mes yeux, quatre vols en première classe, 32 heures de voyage, il ne reste plus qu’à les imprimer. 
Ma femme est sauvée, c’est le pied ! (enfin la cheville plus exactement). 
  
Je demande : « printer », il ne comprend pas, l’accent probablement, alors je l’écris, pas de meilleure compréhension. 
L’homme sort sa tablette tactile, pour une traduction j’écris « imprimer », un idéogramme apparaît, l’homme me sourit et me fait comprendre que le cybercafé n’a pas d’imprimante. 
Savoir que les billets sont dans ma boîte me fait une belle jambe (pardon à ma femme). 
Retour à la case départ, ces chinois finiront par avoir ma peau. 
  
Soudain une idée de génie, je vais faire un transfert sur la boîte de mon nouvel ami et nous imprimerons dans sa boutique. 
Il comprend quand je tapote du doigt l’écran sur l’emplacement du destinataire et il tape son adresse mail… Envoyer… c’est fait. 
Je demande à payer, ne serait-ce que le temps d’utilisation de l’ordi, il refuse encore. 
  
Retour au magasin, il ouvre sa boîte, OUAIS… VICTOIRE ! 
Les billets sont bel et bien là et en français. Son imprimante n’a plus de papier, je m’y attendais, depuis mon arrivée en Chine rien ne se déroule simplement. 
Les fonctions étant en chinois, je lui demande d’imprimer. 
Il me regarde avec des yeux de hibou (ce qui n’est pas facile à réaliser pour un asiatique). 
Je sors une feuille de papier de mon sac à dos et essaie de l’insérer dans l’imprimante, impossible, ces diables de chinois n’ont pas le même format que nous. 
Retour à la case départ, je ne m’en sortirai jamais, je suis maudit ! 
  
A présent le couple rit à gorge déployée. 
Bon, ça va bien comme ça, ils commencent à me taper sur les nerfs. 
La femme me présente quelques billets de banque les place dans la machine. 
Misère ! 
Ce que j’ai pris pour une imprimante est en fait une machine à compter les billets. 
Non seulement je déprime mais en plus je perds la face. 
L’homme sort de sa poche une clef USB, fait un transfert et disparaît. 
J’ai compris la manœuvre. 
  
Il est temps ne m’intéresser au commerce de ces gens. 
Il y a là des jarres de terre, des bombonnes de verre où macèrent des fruits inconnus de moi, des bouteilles d’un liquide incolore. 
La femme m’explique tout avec force détails (incompréhensibles, mais bon), soulève les bouchons de liège des jarres pour me faire sentir. 
Peut-être une vague odeur de miel, et encore. 
L’homme revient avec une liasse de feuilles imprimées, MES BILLETS. 
Je sors mon porte-monnaie : « how much ? ». 
Le couple repousse ma main, rien, ils ne veulent rien. 
Je voudrais les embrasser, les serrer dans mes bras mais ce serait inconvenant, en Chine les gens ne se touchent pas. 
Alors, il ne me reste plus qu’une chose à faire, je m’empare d’un flacon de ce précieux liquide inconnu et je demande à nouveau : « How much ? ». 
La femme refuse de me le vendre. 
Refus de vente ? A moi ? Il ferait beau voir ça ! 
Finalement elle accepte, je vais donc ramener un souvenir en France. 
Et dire que ma femme va penser que si j’ai tant tardé c’est parce que j’ai fait du shopping touristique. 
  
Avez-vous déjà rencontré une telle gentillesse, délicatesse, empathie, un tel désintéressement dans votre entourage à l’égard d’un parfait inconnu ? 
Jésus avait son samaritain, Brassens son auvergnat, moi j’ai mon chinois. 
Le service rendu est énorme, j’ai leur adresse E-mail et dès que possible, je ne manquerai pas de leur envoyer un petit mot de remerciement en anglais, ils trouveront bien un traducteur. 
  
Ah, au fait, avez-vous une idée du contenu de mon flacon ? 
  

_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Dernière édition par Nobody le Lun 13 Aoû - 07:34 (2012); édité 5 fois
Revenir en haut
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 10:05 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

  

_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 15:28 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

    
   www.chine-nouvelle.com/outils/dictionnaire.html

     Bon courage ! Very Happy
_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 15:51 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

    Une aide pour déchiffrer l'étiquette du pot chinois ? Okay

      www.ramou.net/
_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 15:53 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

Sapristi.
Bon courage pour madame Nobody. J'espère qu'aujourd'hui, elle est opérée. Souhaite lui un prompt rétablissement.
Ce genre d'accident ne peut arriver quand on reste dans un fauteuil. Very Happy


Il ne faut jamais montrer un plan à un chinois qui ne connais que quatre directions le nord, le sud, l'est et l'ouest et qui plus est majoritairement ne lis  pas l'écriture latine et ne parle pas anglais. Un petit guide de conversation t'aurais sans doute rendu service.
Pour les billets d'avion, les aéroports ont le matériel. Il te suffisait de transférer tes billets sur une clé USB et d'arriver à l'aéroport.
Pas la peine de dire merci du renseignement, j'ai déjà donné dans un patelin perdu du Laos,



_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 16:04 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

Ton flacon est-ce de l'alcool de riz ou bien du Chia fan un alcool de riz fermenté au caramel. (c'est dégueu).
_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
sunny


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 1 963
Localisation: Tout en bas à l'extrême droite

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 17:54 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

Et bien mon cher Nobody, on peut dire que vous n’avez pas eu de chance ou quand la loi des séries s’invite !
En plus du tout venant Rolling Eyes, je veux dire en plus de tout le reste, vous voici donc accablé (si je peux dire) d’une coupure d’électricité. Décidément le sort s’acharne et qu’il est difficile de rester zen Very Happy dans ce genre de situation "à péter un câble".

Ceci dit et bien que vous ayez la tête sur les épaules, Very Happy votre récit est par moments désopilant, je l’avoue. Embarassed
Pour exemple : prendre une machine à billets pour une imprimante Very Happy, il y a de quoi vraiment pouffer de rire quand de votre côté, vous riez jaune. Mr. Green Quant à un homme qui a le portefeuille sur le cœur, marabouté ou pas, en Afrique on appelle cela un portefeuille à pattes.

Après tout et tout bien considéré, dans votre galère, c’est la providence qui vous a mis sur le chemin de cette boutique tenue par ces gentils chinois, d’ailleurs sur un air Aznavourian, vous pourriez leur chanter : ♫ You are very, very formidable. ♫

Au passage j’ai apprécié quelques expressions insolites : * Your baby is adorable * et * l’envoyer jouer au diable * et puis j’ai noté ceci, bien de chez nous : *Même chose, pas de français dans sa putain d’ardoise* mais aussi *que du français, du bon vieux français bien de chez nous*… que je ne manquerais pas de vous rappeler (avec un malin plaisir) si nécessaire. Very Happy

Ainsi vous serez à Paris au mois d’août, comme dans le récit éponyme quand moi je vais prendre mon pied ailleurs… mais je vous taquine. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bon courage ainsi que tous mes vœux de prompte remise sur pied Embarassed, remise en forme de Mame Nobody.


Aucune idée du contenu du contenant Rolling Eyes... est-ce que ce liquide incolore se boit ?
Si non, est-ce une huile de massage pour les pieds, pour la circulation veineuse des jambes, un baume décontractant pour muscles froissés ou articulations gonflées… Idea une encre de chine… invisible au jus de citron, qui se marie bien avec le thé. Nuit de chine, nuit câline… ♫♫♫

_________________
Une journée sans sou-rire est comme un ciel sans soleil. Tout pour le rire sans pour autant rire de tout.


Revenir en haut
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 18:40 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

Merci pour votre amicale sollicitude.
Je n’ai conté qu’un épisode dans une journée, j’aurais dû commencer par la visite aux urgences des hôpitaux. Cocasse et stressant.
Dans les lieux médicalisés, il est toléré de fumer et même de cracher par terre.
Zaza,
Nous avons pris 2 vols intérieurs (Dali/Kunming et Kunming/Canton), les comptoirs d’embarquement étaient rédigés en chinois. Aucune inscription occidentale.
Le personnel ne parle pas anglais, quand on est 1 milliard 400 millions, on ne s’emmerde pas avec une autre langue. 
Nous avions plusieurs heures entre les connections, il les fallait bien pour découvrir les bonnes portes.
Liv,
Alcool de riz ?
Je pense me rendre demain chez mon restau chinois habituel avec l’étiquette, s’il n’arrive pas à lire, je change de gargote.
 
Madame Nobody va bien mais avec ses 2 plaques, 4 vis et cerclage de la cheville, je crains qu’elle sonne sous les portiques des aéroports.


Avez-vous remarqué que je n’ai jamais réussi à savoir le nom de ce sympathique couple ?
Je compte sur vous pour me le dire, j’ai pris leur carte.

_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 18:50 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

Zaza,
Je n'ai appris qu'un seul mot de chinois, phonétiquement : staïcia 
Ce qui signifie......... Chaise roulante. 
Tu ne peux pas imaginer comme il nous a été utile.
_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 20:02 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

 
     Pour le contenu du pot , je pense au chouchen chinois , l'alcool de riz  ou alcool de sarrasin , de blé ?
_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 20:58 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

     Finalement , Nobody et madame , avez tout simplement effectué un voyage de reconnaissance .
     Un voyage pour vous mettre l'eau à la bouche et vous donner l'envie de retourner au Yunnan .
  
     Avec cet objectif , Madame Nobody , qui n'est pas
"une chochotte égocentrique "( je le confirme ) va se remettre sur pied rapidement .
    

_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Dernière édition par Liv le Lun 13 Aoû - 10:53 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 21:50 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

C'est exactement cela Liv... Un voyage de reconnaissance.
Tu reconnais le chapeau ?

_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 22:37 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

   Le chapeau de baroudeur , combien de voyages au compteur ?

   Dans ce bel environnement verdoyant on a envie de poser ses valises !

  

_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 17:28 (2012)    Sujet du message: Un jour en Chine Répondre en citant

Chapeaux à vendre :

Que pensez vous de l'idée de vendre des chapeaux de ce genre. Des purs produits made in China. Spécialement conçus pour chasseurs camouflés où mieux pour braqueur de banque.
à 15€ l'unité c'est bon marché, non ?
Vous croyez que j'ai quelques chances de faire fortune ?



_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:02 (2016)    Sujet du message: Un jour en Chine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> VOYAGES Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  
Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme