HÔTEL DES POSTS HÔTEL DES POSTS
Un forum de timbrés qui donne à cogiter et prête à sourire. Un endroit de discussions et de détente ou tout le monde est bienvenu .
HÔTEL DES POSTS
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 

Des souvenirs de l'Asie
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> VOYAGES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 21:42 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

Je veux bien t'en fournir une plaquettes de dix pour coller sur tes enveloppes. Ce sera 0,60 € l'unité. (augmentation entrant en vigueur au 1er juillet) donc j'anticipe.

                                                 

_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Juin - 21:42 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 22:26 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

 Tu vois Filo,  je sais me faire toute petite.



_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Filochard


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 258
Localisation: Chez une copine

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 22:30 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

Là, Zaza, tu ne sais pas à quel point tu m'as fait de la peine.
Cruelle que tu-es.


Et moi qui t'aimais malgré tes disgrâces...
_________________
Seule la goutte de citron a le pouvoir de réveiller l’huître.


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 22:49 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

C'est bon, je ne veux pas te faire pleurer, déjà que  tu estimes  ma musique autant que les carottes, alors, promis, demain je redeviens  grande.

_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Lun 13 Juin - 14:58 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

Tramadol a écrit:
J’ai déjà évoqué ce fruit à l’odeur forte et entêtante dont la chaire molle et douçâtre régale mes papilles. Ici c’est le fruit roi. A l’approche de mai les étals en regorgent, donnant aux rues un parfum qui parfois fait fuir le farang. L’odeur de ce fruit est si puissante que dans certains hôtels est affiché de grands un
panneau lui interdisant l’entrée. Ce fruit énorme n’y portez pas la main sous peine de piqure. C’est protégé d’un journal qu’on vous le tend entier sinon le marchand à grand coups d’une lame puissante en extrait les quartiers. Ce fruit jamais ne laisse indifférent, ou c’est votre plaisir ou c’est votre tourment. La pate onctueuse cache un gros noyau, qu’on suce avidement pour chercher les derniers plaisirs de la dégustation. Et puis quand vient le soir les marchands ambulants sortent de grands woks et y jettent les restes de fruits découpés, chauffant une pate puante ils font une mélasse qui finira sur des gâteaux sortes de gaufrettes qu’ils vendront demain.

J'aimerais bien continuer la promenade, moi. C'est un peu comme les madeleines de Proust, on ne s'en lasse pas.
Tiens, avec un thé de Chine par exemple.

Promis, juré, craché par terre, nous serons bien sage, sans t'interrompre.
 
_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Tramadol
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 13 Juin - 15:57 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

Soit une petite madeleine celle d'un jour de fête au village

C'est un village du centre entre nul part et ailleurs. Dans ces terres gorgées d'eau de la campagne plate, ou les plus hauts bosquets sont des plants de manioc, ou les buffles se découpent masse sombre sur l'horizon. Matin comme tous les autres ou les moines jaillis de nul-part viennent chercher le riz et quelques offrande que chacun distribue au seuil de sa porte, pour s'acheter des vertus, chasser l'adversité. Mais ce jour là le village retentissait de bruits, de rires et d'une agitation trop festive pour aller au travail. Hommes et femmes riaient qui mangeant une soupe ou buvant un café épais dont la moindre gorgée vous tiens loin du sommeil. Les longue lames coupante de grandes cloches d'osier ouvertes en leur sommets, les paroles incessantes et la nervosité qui gagnait les enfants tout semblait m'avertir , c'était un jour de fête! Tout ce monde joyeux part chantant, riant, chahutant vers une grande mare encombré de lotus. On continue nos jeux car les serpents effrayés vont au loin se cacher. Les hommes avec vigueur tranchent les herbes hautes, défrichent les lotus. Les femmes nouent leur sarong en culotte haute pour entrer dans l'eau devenue boueuse. Et puis chacun s'affaire prenant les grosses cloches d'osier les plantant dans la vase puis plongeant la main en leur sommet ils cherchent les poissons captifs, sans cesse les mêmes gestes après un pas ou deux. Tous ont le coeur à rire et se moque tour à tour du voisin bredouille ou de la ridicule taille du poisson capturé. Enfin quand vient le soir c'est avec le grand calme d'une journée heureuse mais bientôt terminée qu'on rentre au village. Les poissons sont grillés quelques boulles de riz gluant et nous voila assis heureux du plaisir simple d'une bonne journée. Chacun est silencieux plein du bonheur d’une journée de fête. Et bientôt voila que s’élèvent des airs de Molam. Cette musique lancinante dont les accords grinçants racontent les misères de la vie, les amours impossibles. Les vieux se réunissent et parlent avec sérieux des récoltes et du temps. Les jeunes commencent à danser ondulant doucement faisant avec leur mains des figures improbables. Et puis la bière aidant les garçon parlent fort. Les filles un peu à part rient et leurs font du charme. deux amoureux discrets se contemplent l’air grave absorbés dans de muettes promesses. Après la fin du jour la douce fatigue d’un jour de fête, nous porte dans nos lits.


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Lun 13 Juin - 18:57 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

Pour un peu, on sentirait l'odeur douce et âcre à la fois, des terres innondées.


_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Mar 14 Juin - 09:24 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

       Des airs de Molam , musique que je ne connaissais pas .

    http://youtu.be/kCJoaVuFgvQ
_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
Tramadol
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 16 Juin - 21:28 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

Allongé dans un hamac pendu entre deux cocotiers, sur une plage de kho-Tao c'est donc l'île Tortue. On ne sait plus très bien pourquoi. Est-ce pour sa forme ou parce que les lourdes voyageuses venaient y pondre des œufs très prisées par les insulaires? J'étais perdu dans mes pensées. Sous le soleil chaud ce l'après-midi tout semblait immobile, même les vagues qui sur la pointe des pieds promenaient sur le sable de petits coquillages. Tout était trop tranquille pour ce gibbon facétieux. Il s'ennuyait perché sur son balcon. Tout près de la un chien que la chaleur plongeait dans une sieste forcée. Le gibbon cherchait à se distraire, alors avec malice il descend vite à terre, tire la queue du chien et regagne l'abri de son balcon de bois. Le chien est en furie il aboie il grogne injuriant l'importun. Il le guette le surveille puis retourne à sa sieste. Le gibbon prudemment regagne le sol et d'un mouvement rapide reprend la queue du chien tire et se sauve encore. Le chien tous crocs dehors voudrait bien attraper le gibbon facétieux. Il se poste l'air furieux assis face à l'ennemi. Et puis la chaleur trop forte, il retourne à sa sieste. Dans son demi sommeil le chien allongé commence à s'ennuyer; alors sans presque immobile il se met à remuer la queue provoquant le gibbon. Ces deux là sont amis j'en suis persuadé.

Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Jeu 16 Juin - 22:51 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

ah, Kho Tao et sa voisine. Destination devenue un peu trop banchée à mon goût, mais quel douceur de vivre. Une nature superbe. Dommage que le buseness ait  gâché ce lieu paradisiaque.





_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Ven 17 Juin - 10:24 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant


 
Petit coin de paradis .

  Ginou , les gibbons dont parle Tramadol ont disparu avec l'arrivée du tourisme de masse ?


_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Ven 17 Juin - 17:11 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

Il y a encore des Gibbons et autres singes sauvages. Mais certains on été domestiqués pour travailler. Exemple sur cette photo.




_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Tramadol
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 17 Juin - 17:55 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

Les macaques sont revenus pour aider à la cuillette des noix de coco.
Je vous parlerai peut-être d'un temple assez peuplé.


Revenir en haut
Auteur Message
sunny


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2010
Messages: 1 963
Localisation: Tout en bas à l'extrême droite

MessagePosté le: Sam 18 Juin - 18:30 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant

Tramadol a écrit:
Les macaques sont revenus pour aider à la cuillette des noix de coco. Je vous parlerai peut-être d'un temple assez peuplé.




Voici de très jolis récits (que j’ai lus quand ils sont parus), bien écrits et savoureux à souhait. J’aime beaucoup les trains, non pas les TGV pour les gens pressés mais ceux d’antan, ceux d’un autre temps, rythmés par ce ronron si singulier.
 

Et à travers les paysages, le temps s’écoule au gré du jour et de la nuit et ce soleil, après qu’il eut enflammé les rizières, *pressé* qu’il est de terminer son service, se hâte de laisser place à la lune pâle.
 

Très belles photos de plages Zaza, je ne connais que la baie d’Ha Long, souvenirs paternels d’Indochine, fixée sur de vieux clichés maintenant jaunis, qui côtoient d’autres clichés plus intimes, ceux du visage de son premier amour.
 

Et cette ambiance dans laquelle on plonge donne envie de découvrir cette région tout autant que ce fruit interdit au nom plaisant, donne envie de croquer dedans… après qu’on lui ait ôté les piquants Very Happy .
Par curiosité, je penserai à goûter ce fruit défendu qui semble réservé aux amateurs de sensations fortes, à cette tâche, je serai concentrée, toute au tourment de mon plaisir et si ce dernier n’est pas au rendez-vous, je me tournerai vers le fruit du Jacquier, qui dit-on en a l’aspect, la couleur sans l’odeur. Smile
 



Réminiscences à la manière de Proust… échos de voix, éclats de rire… quand remontent les effluves d’une fête passée qui n’en finit pas d’exalter tous les sens, seriez-vous un conteur né !
 



Pour terminer, un moment de farniente, on se balance au gré du vent, entre deux cocotiers, un exercice que je connais bien sur d’autres rivages.
On dit malin comme un singe, ces deux cocos là ont l’air copains, tant que l’acrobate malicieux ne lui fait pas tomber une noix dessus. Very Happy
 

Merci pour ces instants de douce détente, à souhaiter que le flot des souvenirs continue…
 


 
_________________
Une journée sans sou-rire est comme un ciel sans soleil. Tout pour le rire sans pour autant rire de tout.


Revenir en haut
Auteur Message
Tramadol
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 19 Juin - 09:37 (2011)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie Répondre en citant


 
Tout à coté de Nan petite ville sage perdu dans les montagnes, qui s'endort à sept heure dans un calme de province. Par une route sinueuse nous quittons la quiétude des endroits policés. Le terme n'est pas faut car après un virage un poste de police dernier rempart avant l'ailleurs nous signale la fin du pouvoir des lois. Continuant notre route nous arrivons bientôt devant quelques maisons de bois pauvres demeures sordides semblable à des cahutes abritant les chasseurs. L'un d'elles la plus branlante et certainement la plus sale abritait une fumerie d'opium. C'est avec émotion que j'entrais dans les lieux repensant aux paradis artificiels de la littérature. Rien ne manquait au tableau! Un vieillard édenté, vautré à même le sol sur une natte crasseuse fumait cette longue pipe aux odeurs douçâtres. On me montrât ensuite la pâte maléfique si chère à nos poètes. Un peu surpris par ce décor spartiate pour ne pas dire immonde, on m'expliquât bien vite que le voyage était dans la fumée bien loin de ce lieu. Curiosité, ou égarement je me laissais convaincre. Allongé sur le flanc tenant la pipe longue, approchant de la flamme cette pâte d'ébène, je pris une bouffée acre peut être un peu sucrée. Un peu déçu pas de foudroyante vision. Mais je sentais en mon ventre se nouer une douleur sourde qui semblait l'habiter. Puis vint une torpeur et un grand abandon. Indifférent au monde flottant dans un bien-être idiot comme un sommeil éteint. Jamais plus je n'ai cherché ce monde, je n'étais pas assez poète ou pas assez maudit.
« Le bon sens nous dit que les choses de la terre n'existent que bien peu, et que la vraie réalité n'est que dans les rêves. »nous dit le grand Baudelaire. Pourtant je m'éloignais sans regret de ce monde de rêve. Ne trouvant en ces lieux aucun monde envoutant. Et la béatitude du vieillard édenté pointait du doigt le sombre précipice ou j'aurais pu plonger. J'avais voulu poussé la porte des paradis artificiels mais je l'ai refermé avant qu'elle ne me prenne. Pourrais-je dire sans regret?


Revenir en haut
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:47 (2016)    Sujet du message: Des souvenirs de l'Asie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> VOYAGES Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme