HÔTEL DES POSTS HÔTEL DES POSTS
Un forum de timbrés qui donne à cogiter et prête à sourire. Un endroit de discussions et de détente ou tout le monde est bienvenu .
HÔTEL DES POSTS
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 

Le nucléaire et la raison
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> DEBATS POLITIQUES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2010
Messages: 219
Localisation: Sud Ouest

MessagePosté le: Lun 14 Mar - 18:59 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

Pépite ,as tu pensé au recyclage des cellules photovolltaïques???
Il n'y a aucune énergie propre......Il faut en être conscient...


Revenir en haut
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Lun 14 Mar - 18:59 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Auteur Message
Pépite


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 175
Localisation: OISE

MessagePosté le: Lun 14 Mar - 19:01 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

Propre à 100 % non sans doute, mais il ne comporte pas de risque nucléaire.
_________________
&quot;Les hommes naissent libres et égaux en droit. Après, ils se démerdent&quot; Jean Yanne


Revenir en haut
MSN
Auteur Message
Filochard


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 258
Localisation: Chez une copine

MessagePosté le: Lun 14 Mar - 22:27 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

Je suis plein d'énergie mais je ne suis pas propre.
Tiens, je vais aller prendre une douche avant de me coucher des fois que ma femme ait besoin de mon énergie.
Qui sait... Avec un peu de chance.
_________________
Seule la goutte de citron a le pouvoir de réveiller l’huître.


Dernière édition par Filochard le Lun 14 Mar - 23:16 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Lun 14 Mar - 23:01 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

Filochard a écrit:
Je suis plein d'énergie mais je ne suis pas propre. Tiens, je vais aller prendre une douche avant de me coucher des fois que ma femme ait besoin de mon énergie.
Qui sait... Avec un peu de chance.




hi, hi, hi, elle a raison pépite, propre à cent pour cent, non, sans doute, mais tu ne comportes pas de risques nucléaires toi ? hum, enfin, pas sûr...  il faut toujours se méfier des bretons. (non liv, pas toi, tu n'es pas une bretonne de Paris)
_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Mar 15 Mar - 00:43 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant


       Rien à cacher , Zaza .   Very Happy

       http://www.bretagne-environnement.org/Sous-sol/Les-ressources-souterraines/…

_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
Pépite


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 175
Localisation: OISE

MessagePosté le: Mar 15 Mar - 09:06 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

Filochard a écrit:
Je suis plein d'énergie mais je ne suis pas propre. Tiens, je vais aller prendre une douche avant de me coucher des fois que ma femme ait besoin de mon énergie.
Qui sait... Avec un peu de chance.

Ne pas oublier la couche après la douche....pour rester propre.
_________________
&quot;Les hommes naissent libres et égaux en droit. Après, ils se démerdent&quot; Jean Yanne


Revenir en haut
MSN
Auteur Message
Pépite


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 175
Localisation: OISE

MessagePosté le: Mar 15 Mar - 09:31 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

Dans l’article précédent, je vous invitais à regarder un documentaire sur la gestion des déchets nucléaires en France.
Ce documentaire, plus axé sur la gestion des anciennes mines d’uranium que sur les déchets sortant des centrales en eux-même, je l’ai regardé. Avec un œil attentif.
Pour ceux qui ne l’ont pas vu, et qui tiendraient à le voir, sachez qu’une retransmission est prévue le mardi 17 février à 02h10 du matin. Pour ceux qui ne sont pas couche-tard et pour les impatients, vous pouvez le visionner dans son intégralité et gratuitement sur le site de France 3 à l’adresse suivante : http://programmes.france3.fr/pieces-a-conviction/51415247-fr.php .
Ce documentaire, donc, présente diverses régions de France contaminées par els restes des mines d’uranium. Environ 300 000 tonnes de déchets, principalement de l’uranium, seraient disséminés dans 25 départements de France.
Ce qui m’a scandalisé, c’est le fait que l’ex-Cogéma (actuelle AREVA) puisse porter atteinte d’une telle façon à la santé humaine, tout en étant protégée par les politiques, la justice, et les analyses des pseudos-laboratoires indépendants.
A plusieurs reprises, on nous montre l’utilisation des déchets : incorporation dans les routes, construction de bases de loisirs ou de quartiers pavillonnaires sur d’anciennes mines ou usines nucléaires, et tout cela sans prévenir personne… Cela n’étonnera pas les plus pessimistes d’entre nous, mais révoltera les optimistes. Je comprends beaucoup mieux pourquoi AREVA s’est opposée à la diffusion de ce documentaire (voir article précédent), et pourquoi Anne Lauvergeon (PDG d’AREVA) avait malencontreusement un agenda de ministre lorsque les journalistes ont voulu la rencontrer.
C’est donc le directeur de la communication, aussi porte-parole d’AREVA, qui les a rencontré. C’est l’un des pire moments du documentaire : l’art et la manière de nier l’évidence alors même qu’elle est présentée sous les yeux des téléspectateurs. Pour faire bref, et pour ressituer la scène, on y voit Élise Lucet interroger le porte-parole d’AREVA. Celui-ci dit, tout naturellement, que cette dissémination de déchets ne nécessite pas de précautions particulières, puisqu’ils sont inoffensifs. Élise Lucet passe alors à la vitesse superieure, en sortant un petit coffre plombé contenant un échantillon de sable radioactif prélevé sur le terrain. Elle approche un compteur Geiger (appareil servant à mesurer la radioactivité), et l’instrument s’affole. Le sable est très radioactif. Malgré cela, et pour nier l’évidence, le porte-parole saisit le sac dans la main en évoquant son innocuité pour la santé humaine. Et pour poursuivre dans la malhonnêteté, il demande qu’on lui apporte un granit, pierre radioactive naturellement. Sous prétexte que le granit soit naturellement radioactif, il surenchérit sur l’innocuité de la radioactivité. Il demande alors à Élise Lucet d’approcher son compteur, afin de lui montrer que le sable prélevé n’est pas radioactif. Manque de bol, le granit est 6 à 8 fois moins radioactif (pourtant plus massif) que le sable. A ce moment là, le porte-parole ne sait plus où se mettre…
Ce court passage, qui passe mieux en étant vu, mais que j’ai tenu à vous décrire, démontre bien l’effort considérable qui est fourni par AREVA pour masquer la vérité. Saviez-vous que des paysagistes sont embauchés par AREVA pour transformer les paysages dévastés des anciennes miens d’uranium en de jolis coins de paradis ? Saviez-vous que les laboratoires soit-disant indépendants qui avaient pour rôle de contrôler la radioactivité des sites de stockage des déchets étaient d’anciennes filiales de la Cogéma ? Saviez-vous que la police française du nucléaire, l’ASN (Autorité de Sûreté du Nucléaire), dénonce les mesures de la radioactivité effectuées par la CRIIRAD, sous prétexte qu’elles sont effectuées à même le sol, alors qu’AREVA les effectue à 1 mètre du sol (ce que préconise l’ASN, parce que « les gens ne vivent pas tout le temps couchés par terre » – propos tenus par le Directeur de l’ASN dans ce même reportage -) ? Saviez-vous que le ministre Borloo reproche aux journaliste d’être hors-la-loi pour n’avoir pas immédiatement dénoncé la présence d’uranium pur dans le Limousin lors d’un reportage ? Saviez-vous que la ville de Limoges est alimentée depuis plus de 20 ans par de l’eau potable contaminée à l’uranium radioactif, issu d’anciennes mines « curées » par AREVA ?
Ce reportage extrêmement bien ficelé dénonce avec perfection des lobbys pesant à tous les niveaux (politiques, déontologiques, juridiques, environnementaux, …) de l’industrie du nucléaire en France.
Jetez-vous sur ce reportage, et mobilisez-vous. Il est important d’agir. Est-ce cela que nous voulons laisser comme héritage à nos enfants ?
Voir le reportage : http://programmes.france3.fr/pieces-a-conviction/51415247-fr.php
_________________
&quot;Les hommes naissent libres et égaux en droit. Après, ils se démerdent&quot; Jean Yanne


Revenir en haut
MSN
Auteur Message
Pépite


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 175
Localisation: OISE

MessagePosté le: Mar 15 Mar - 09:33 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

J'ai regardé ce reportage, il fait froid dans le dos...dommage qu'il ait été supprimé....dormez tranquilles braves gens, Aréva veille sur vous.
_________________
&quot;Les hommes naissent libres et égaux en droit. Après, ils se démerdent&quot; Jean Yanne


Revenir en haut
MSN
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 15 Mar - 10:16 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

http://programmes.france3.fr/pieces-a-conviction/51415247-fr.php  (page introuvable).


Les sismologues du monde entier sont tous d’accord.
Pour les japonais, le « bing-one » attendu et prévu depuis des années n’est pas encore arrivé.
La faille située à l’Est de Tokyo va obligatoirement glisser en provoquant une secousse d’une magnitude supérieure à 8 selon les experts.
Quand ? Là est l’inconnu.


Ma question initiale était :
Est-il raisonnable de construire des centrales nucléaires sur la ceinture de feu du Pacifique ?
Est-il sensé de risquer la vie de tout un peuple au nom de la course à la productivité ?
_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Mar 15 Mar - 12:43 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

Bien sûr qu'il n'est pas  raisonnable de construire des centrales nucléaires dans cette zone, puiqu'il paraît déjà déraisonnable de les implanter dans des pays plus stables géologiquement parlant.

Je vous rappelle que la décision de la construction de l'Iter qui s'implante à Cadarache, ne date que de 2005. Et je ne saiS pas si vous vous rappelez, le choix de l'implantation de ce projet balançait entre La France et Le japon.

La vie du ou des peuples, mais ils s'en foutent pourvu qu'ils se mettent de l'argent dans les poches. Et pourtant, eux même, leurs enfants, et leurs petits enfants, et toute leur descendance sont condamnés, comme le reste de l'humanité d'ailleurs. Un sinistre et triste constat.

Pépita, je n'ai pas réussi à aller sur ton lien. Il est vrai que du côté du nucléaire, moins on en dit, mieux on se porte.
_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Dernière édition par zaza le Mar 15 Mar - 15:51 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Auteur Message
Pépite


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 175
Localisation: OISE

MessagePosté le: Mar 15 Mar - 12:47 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

"Pépita, je n'ai pas réussi à aller sur ton lien. Il est vrai que du côté du nucléaire, moins on en dit, mieux on se porte."

Désolée Zaza, le lien n'est plus actif....Aréva n'a pas réussi à faire capoter ce reportage édifiant, mais on ne peut plus visionner l'émission en ligne...
_________________
&quot;Les hommes naissent libres et égaux en droit. Après, ils se démerdent&quot; Jean Yanne


Revenir en haut
MSN
Auteur Message
Pépite


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 175
Localisation: OISE

MessagePosté le: Mar 15 Mar - 13:11 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

Zaza, voici le reportage :

[flash]

Uranium - Le scandale de la France contamin&eacute;e 1de6 par zingaqs160[/flash]
_________________
&quot;Les hommes naissent libres et égaux en droit. Après, ils se démerdent&quot; Jean Yanne


Revenir en haut
MSN
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 15 Mar - 14:45 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

UNSA 92 : Union National des Syndicats Autonomes.
Suite à la crise qui sévit au JAPON, nous devons avoir une pensée pour cette population durement touchée, cela étant, la communication qui est faite autour du risque nucléaire n’est pas toujours correcte, dans ce cadre  je vous prie de trouver un communiquer de la CRIIRAD . 
CRIIRAD
Commission de Recherches et d’information indépendante sur la radioactivité
Communiqué du 13 mars 2011.


La CRIIRAD dénonce la sous-évaluation de la gravité des accidents survenus
sur la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHI et le manque crucial
d'information tant sur les quantités de radioactivité rejetés depuis vendredi
que sur les niveaux de contamination de l'air. Faute de ces données, il est
impossible de se prononcer sur les niveaux de risques radiologiques. Les
rares chiffres disponibles empêchent en tout cas de qualifier les rejets
de mineurs (niveau 4 dans l'échelle INES) ou de faibles (déclaration très
avisée de Mme Kosciusko-Morizet dimanche matin).
Un classement prématuré
Samedi 12 mars, les autorités japonaises ont classé au niveau 4 de l'échelle INES
l'accident survenu sur le réacteur n°1 de la centrale de Fukushima Daiichi alors que
l'accident était encore et est toujours en devenir et que plusieurs autres réacteurs
étaient en situation d’urgence radiologique. Les opérateurs de la centrale sont
toujours en train de s'exposer à des niveaux d’irradiations très élevées pour éviter
que la défaillance des systèmes de refroidissement des réacteurs n°1, 2 et 3 ne se
transforme en catastrophe nucléaire. Des mesures extrêmes ont été prises pour
refroidir à tout prix les réacteurs (notamment l'injection d'eau de mer en dépit des
risques associes).
Le classement au niveau 4 a été enregistré sans correctif par l'AIEA. A notre
connaissance, à ce jour, aucune autorité de sureté nucléaire ne l'a remis en
question.
Rappelons que l'échelle dite INES (International Nuclear and radiological Event
Scale) classe les accidents nucléaires en fonction de leurs conséquences dans le
site et à l'extérieur du site. Concernant les conséquences à l'intérieur du site, le
niveau 4 correspond à un endommagement important du coeur ou des barrières
radiologiques ; des lors que l'endommagement est grave, le classement passe aux
niveaux 5, 6 ou 7 en fonction de l'importance des rejets de radioactivité à l'extérieur
de l'installation, importance qui conditionne évidemment le niveau de risque
d'exposition de la population :
‐ Le niveau 4 correspond à un rejet mineur de radioactivité dans
l'environnement ;
‐ Le niveau 5 à un rejet limité susceptible d'entraîner l'application partielle de
contre-mesures prévues ;
‐ Le niveau 6 à un rejet important susceptible d'exiger l'application intégrale des
contre-mesures prévues ;
‐ Le niveau 7 à un rejet majeur avec effet considérable sur la santé et
l'environnement :
A l'appui du classement au niveau 4 de l'échelle INES (endommagement
important, mais pas grave, du coeur des réacteurs et rejets mineurs de
radioactivité), ni les autorités japonaises, ni l'Agence Internationale de
l’Energie Atomique (AIEA) n'ont publié de chiffres : ni sur l'ordre de grandeur
des rejets, ni sur leur composition isotopique (nature et proportion des
radionucléides présents qui déterminent la radiotoxicité des ?missions
radioactives) ni sur les niveaux de contamination de l'air à différentes
distances de l'installation.
Tout aussi surprenantes sont les déclarations très avisées de la ministre de
l'Ecologie qui a qualifié dimanche matin les rejets radioactifs de faibles , alors même
qu'elle reconnaissait ne disposer d'aucun chiffre. Cette qualification se fondait-elle
sur l'évaluation des spécialistes de l'IRSN, de l'ASN et d'AREVA qu'elle avait réunis
auparavant pour faire le point sur l'accident, Il serait intéressant de savoir si la
minimisation est imputable aux experts officiels (comme en 1986) ou à l'échelon
politique.
Selon la CRIIRAD les rejets ne sont ni mineurs, ni faibles.
Sur la base des trop rares mesures disponibles, la CRIIRAD réfute
formellement ce classement.
Samedi 12 mars, les débits de dose auraient en effet atteint 1,5 ms/h (milllisilvert par
heure) aux abords immédiats de la centrale, avant de décroitre après les opérations
de décompression du réacteur, c’est-à-dire après le rejet de radioactivité dans
l'atmosphère. Précisons qu'une valeur de 1,5 mSv par HEURE est de l'ordre de
10 000 fois supérieure au niveau ambiant normal et que la limite de dose
règlementaire maximum admissible pour la population est de 1 mSv PAR AN (de 20
mSv/an pour les travailleurs). Ces niveaux d'irradiation indiquent que les rejets n'ont
rien de faibles ou de mineurs. Une valeur de 100 mSv/h aurait été relevée dimanche
par des journalistes à 2 km de l'installation. Si ce chiffre est avéré, il traduit la
persistance et l'importance des rejets dans l'environnement.
Un terrible manque de transparence
Si les autorités affirment que les rejets sont mineurs ou faibles, elles doivent le
justifier sur la base de documents chiffrés, objectifs et vérifiables.
La CRIIRAD demande que soient publiés les évaluations de la quantité totale
de radioactivité rejeté par chacun des réacteurs accidentés ainsi que la
composition isotopique des rejets. La CRIIRAD demande également la
publication des niveaux de contamination de l'air : cartographie des activités
volumiques (Bq/m3) pour les radionucléides clefs en fonction de la distance et du
temps. Il importe de déterminer l'intensité et les déplacements des masses d'airs
contaminées. Les informations disponibles suggèrent en effet que les rejets
radioactifs de la centrale de FUKISHIMA DAIICHI ont atteint hier la centrale
d'ONAGAWA situe à 110-120 km au nord.
Evolutions météorologiques préoccupantes
Il importe de souligner que plusieurs services météorologiques ont annoncé
dimanche que les conditions météorologiques - qui étaient plutôt favorables vendredi
et samedi (vents d'ouest) allaient s'inverser, avec des vents qui devraient désormais
souffler vers l'intérieur des terres. Des pluies seraient également annoncées ce qui
conduit, en cas de contamination de l'air, intensifier les dépôts au sol. Dans un
communiqué du 13 mars, l'AIEA annonce au contraire que les vents souffleront vers
le nord-est, l'éloignant les rejets radioactifs des cités japonaises. In partnership with
the World Meteorological Organization, the IAEA is providing its member states with
weather forecasts for the affected areas in Japan. The latest predictions have
indicated winds moving to the Northeast, away from Japanese coast over the next
three days. L'AIEA n'a pas modifié cette information dans ses communiqués les plus
récents. S'agit-il d'une version modifiée de l'anticyclone cens protéger la France en
1986.


Ces incertitudes doivent absolument être levées. Pour assurer au mieux la
protection de la population, ou plutôt pour limiter au maximum son exposition,
il est essentiel de disposer d'informations fiables et en temps réel sur les
activités rejetées, sur la vitesse et la direction des vents, sur l'évolution de
l'activité de l'air et des dépôts au sol.
Si les informations sur les ordres de grandeur des activités, des
concentrations et des doses ne sont pas publiées pendant la phase de
crise, il y a fort à craindre qu'il sera très difficile d'établir après coup la
réalité des niveaux d'exposition.
_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Mar 15 Mar - 16:30 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

Pas rassurant tout ça. Pas rassurant du tout.

Encore un lien d'information, celui d'un article de journal local.  Les faits sont avérés selon les associations riveraines.


http://www.lamarseillaise.fr/index.php?option=com_content&task=view&amp…
_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Filochard


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 258
Localisation: Chez une copine

MessagePosté le: Mer 16 Mar - 14:55 (2011)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison Répondre en citant

Si jeune et déjà poney !




_________________
Seule la goutte de citron a le pouvoir de réveiller l’huître.


Revenir en haut
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:47 (2016)    Sujet du message: Le nucléaire et la raison

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> DEBATS POLITIQUES Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme