HÔTEL DES POSTS HÔTEL DES POSTS
Un forum de timbrés qui donne à cogiter et prête à sourire. Un endroit de discussions et de détente ou tout le monde est bienvenu .
HÔTEL DES POSTS
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 

La vieillesse
Aller à la page: 1, 2  >
 
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> SUJETS DIVERS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nobody
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 2 601
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 1 Mar - 18:59 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

Il me semble qu’ils fabriquent des escaliers plus durs qu’autrefois. Les marches sont plus hautes, il y en a davantage. En tout cas, il est plus difficile de monter deux marches à la fois. Aujourd’hui, je ne peux en prendre qu’une seule.



A noter aussi les petits caractères d’imprimerie qu’ils utilisent maintenant. Les journaux s’éloignent de plus en plus de moi quand je les lis : je dois loucher pour y parvenir. L’autre jour, il m’a presque fallu sortir de la cabine téléphonique pour lire les chiffres inscrits sur les fentes à sous.
Il est ridicule de suggérer qu’une personne de mon âge ait besoin de lunettes, mais la seule autre façon pour moi de savoir les nouvelles est de me les faire lire à haute voix ce qui ne me satisfait guère, car de nos jours les gens parlent si bas que je ne les entends pas très bien.


Tout est plus éloigné. La distance de ma maison à la gare a doublé, et ils ont ajouté une colline que je n’avais jamais remarquée avant.
En outre, les trains partent plus tôt. J’ai perdu l’habitude de courir pour les attraper, étant donné qu’ils démarrent un peu plus tôt quand j’arrive.


Ils ne prennent pas non plus la même étoffe pour les costumes. Tous mes costumes ont tendance à rétrécir, surtout à la taille.
Leurs lacets de chaussures aussi sont plus difficiles à atteindre.


Le temps même change. Il fait froid l’hiver, les étés sont plus chauds. Je voyagerais, si cela n’était pas aussi loin. La neige est plus lourde quand j’essaie de la déblayer. Les courants d’air sont plus forts. Cela doit venir de la façon dont ils fabriquent les fenêtres aujourd’hui.


Les gens sont plus jeunes qu’ils n’étaient quand j’avais leur âge. Je suis allé récemment à une réunion d’anciens de mon université, et j’ai été choqué de voir quels bébés ils admettent comme étudiants.
Il faut reconnaître qu’ils ont l’air plus poli que nous ne l’étions ; plusieurs d’entre eux m’ont appelé « monsieur » ; il y en a un qui s’est offert à m’aider pour traverser la rue.


Phénomène parallèle : les gens de mon âge sont plus vieux que moi. Je me rends bien compte que ma génération approche de ce que l’on est convenu d’appeler un certain âge, mais est-ce une raison pour que mes camarades de classe avancent en trébuchant dans un état de sénilité avancée ?
Au bar de l’université, ce soir-là, j’ai rencontré un camarade.
Il avait tellement changé qu’il ne m'a pas reconnu.


La vieillesse vue par Philippe Noiret
_________________
Comment t’appelles-tu ? Je me nomme Personne.
Et bien Personne, je vais te faire un cadeau ; je te mangerai le dernier.


Revenir en haut
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Mar 1 Mar - 18:59 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Auteur Message
jeanlechti
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 1 Mar - 21:14 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

Et oui 'est comme cela plus nous avançons dans le temps moins nous sommes enfin a mon age j'ai encore de beau jours a venir Very Happy

Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Mar 1 Mar - 22:26 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

Le cheminement de Philippe Noiret me rappelle, celui du Capitaine Drogo qui constate le viellissement des hommes et de délabrement du matériel et des lieux au fur et à mesure qu'il avance dans l'âge. Si l'homme  est capable  d'avoir encore des attentes, sa forme physique est moins prompt à le servir. La réalisation d'un idéal s'éloigne peu à peu avec les ans. J'ai relu il y a quelques temps ce petit ouvrage de Dino Buzatti "Le désert des tartares". Il y parle de la régression  vers la vieillesse.  Nous sommes trahis par notre condition physique.
 

 

_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Filochard


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 258
Localisation: Chez une copine

MessagePosté le: Mar 1 Mar - 22:51 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

Humm Zazouillette, tu sais que tu me plais ?
C’est dommage que tu sois si vieille et décatie.
Les tartares sont déjà dans la place et tu n'as rien vu venir.


_________________
Seule la goutte de citron a le pouvoir de réveiller l’huître.


Revenir en haut
Auteur Message
Triskell
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 1 329
Localisation: ici

MessagePosté le: Mar 1 Mar - 23:04 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

Je trouve ce texte de Philippe Noiret, très émouvant, réaliste, mais sans tristesse ni amertume, en revanche il est plein d'humour. Je lis ce texte et j'entends ça voix, chaude au phrasé si grandiose, si particulier.

Un autre du même auteur ...en réponse.


La jeunesse n'est pas une époque de la vie.

C'est un état d'esprit.

C’est une preuve de la volonté.

Une qualité de l'imagination.

Un état vigoureux des émotions

La prédominance du courage sur la timidité

Et la soif de l'aventure Sur l'amour de la commodité.

Personne ne devient vieux Parce qu'il a vécu un certain nombre d'années.

Il ne le devient qu'en abandonnant ses idées.

Les années rident la peau

Mais faire fi de l'enthousiasme

Ride l'âme

Inquiétude d'être

Manque de confiance

Peur et désespoir

Voilà quelles sont les équivalences

Certaines des très longues années qui inclinent la tête

Et mènent notre esprit jusqu'à la poussière finale

Que ce soit à 70 ans ou à 16 ans

On trouve dans tous les cœurs vivants L'amour du merveilleux

La douce admiration des étoiles

Et pour tout ce qui est étoilé chose ou pensée

On y trouve aussi le désir intrépide de défier les évènements

Et un inépuisable appétit enfantin pour le : « Qu’est-ce qui vient après ? »

On est aussi jeune que sa foi

Aussi vieux que ses doutes

Aussi jeune que sa confiance en soi

Aussi vieux que sa peur

Aussi jeune que son espérance

Aussi vieux que son désespoir

Aussi longtemps que votre cœur reçoit la Terre des hommes

Et de l’infini des messages de beauté et joie, de courage, de grandeur et de puissance

Vous êtes jeunes

Mais quand tous les ressorts se sont distendus

Et que tous les endroits vitaux de votre cœur se sont couverts de la neige du pessimisme

Et de la glace de l’impudence

Alors et alors seulement vous êtes vraiment vieux

Et que Dieu ait pitié de votre âme !


Et si la veillesse c'était cela ? Si c'est cela...je pense que personne ici n'est vieux Nobody.


Revenir en haut
Auteur Message
recook
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 1 Mar - 23:37 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

http://www.youtube.com/watch?v=5LGYGxtozgg

cà fout le bourdon! pauvres vieux et çà veux butiner mais hélas!!! Mort de Rire


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Mer 2 Mar - 00:21 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant


     

Il y a certainement quelques années d'écart entre les deux textes de Philippe Noiret  . Dans le premier texte , il se sent vieux , c'est le constat de la vieillesse .

 Dans le deuxième  , il nous donne de l'espoir .

L'enthousiasme et l'envie de vivre , déjà éloigne la vieillesse .

Dans la mesure du possible , la forme physique s'entretient ( mieux vaut prendre l'escalier que l'ascenseur ) . Very Happy



_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2010
Messages: 219
Localisation: Sud Ouest

MessagePosté le: Mer 2 Mar - 11:37 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

La vieillesse??????????J'en suis trés loin , mais en vous écoutant je commence à me faire du souci....
Est ce à dire que dans 20 ans je ne pourrai plus sauter sur tout ce qui bouge???
Est ce à dire que dans quelques décennies mon superbe visage aura une ride ???
Vraiment ,vous me faites peur.....


Revenir en haut
Auteur Message
jeanlechti
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Mar - 19:08 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

Triskell : très le texte de Noiret  Je vie la vie  la vieillesse (j'ai79ans)
  vous avez a demi raison Liv il faut entretenir la forme physique mais surtout l'accompagner de la forme intellectuelle
   Louis si vous êtes loin de la vieillesse profitez de la vie MAIS avec modération 


Revenir en haut
Auteur Message
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2010
Messages: 219
Localisation: Sud Ouest

MessagePosté le: Mer 2 Mar - 21:43 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

Jean ,on se tutoie ,et tu sais que je ne suis pas dans ma prime jeunesse ,hélas.......

Revenir en haut
Auteur Message
zaza


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2010
Messages: 2 126
Localisation: Au gré des vents, quelques part entre la France et l'Asie

MessagePosté le: Mer 2 Mar - 21:54 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

Ce deuxième texte de philippe Noiret n'est pas seulement réservé à la vieillesse. Vous connaissez tous dans votre entourage au moins une personne dont on a toujours dit : qu'est-ce qu'il (ou elle) est vieux (vieille). Mais en réalité il (elle) a vingt ou trente ans.

 l'Enthousiasme est de tous les âges. L'énergie intellectuelle peut suppléer à l'énergie physique.

Je salue ici, jean, notre doyen à tous, et je lui souhaite encore de longues et belles années. 
_________________
Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à déplacer les petites pierres.


Revenir en haut
Auteur Message
Kilandra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 551
Localisation: en France

MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 12:49 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

Roule-moi :

Ça sent le renfermé
Le déjà respiré
Ça sent le corps en panne
Ça sent la vie en canne

Ambiance de toux creuse
Sur fond de balayeuse
Dans l'écho du couloir
Où pendent des peignoirs à peine habités

On dirait que les murs déteignent
Ou que les joues sont délavées
Et toutes les chevelures se peignent
À la mode des oreillers

Ça sent le renfermé
Le déjà respiré
Ça sent le corps en panne
Ça sent la vie en canne

Aux poignets squelettiques
Bracelets de plastique
Comme un bijou d'famille
De fille en aiguille

On est des tas dans l'entrepôt
Avec des pièces à remplacer
Et y a le bonhomme en sarrau
Qui dit que c'est discontinué, discontinué

Roule-moi pendant qu'j'suis faible
Que tous mes muscles cèdent
Pendant qu'tu crois qu'tu m'aides
Pendant qu'tu crois qu'je crève
Tu sais pas comment j'rêve
D'sortir par la grande porte
Tu verras qu'c'est pas morte
Attends un peu qu'j'me lève

Ça sent le renfermé
Le déjà respiré
Ça sent le corps en panne
Ça sent la vie en canne

Gentillesse étudiée
On n'est pas des bébés
Ta gueule et pousse ma chaise
On monte au 213

On dirait que les murs m'étreignent
Est-ce un couloir ou un placard
C'est la résignation qui règne
Quand passe le cortège de brancards matin et soir

Roule-moi pendant qu'j'suis faible
Que tous mes muscles cèdent
Pendant qu'tu crois qu'tu m'aides
Pendant qu'tu crois qu'je crève
Tu sais pas comment j'rêve
D'sortir par la grande porte
Tu verras qu'c'est pas morte
Attends un peu qu'j'me lève

Roule-moi pendant qu'j'suis faible
Que tous mes muscles cèdent
Pendant qu'tu crois qu'tu m'aides
Pendant qu'tu crois qu'je crève
Tu sais pas comment j'rêve
D'sortir par la grande porte
Tu verras qu'c'est pas morte
Attends un peu qu'j'me lève
C'pas ici qu'j'voulais m'rendre

J'ai même pas vu l'Irlande
Pas mis l'pied en Egypte
Attends que j'ressuscite

Attends que mes pieds m'portent
Tu verras qu'c'est pas morte
Dans cette prison qui pue
Que j'vous ferai mon salut
Ça sent le renfermé
Le déjà respiré
Ça sent le corps en panne
Ça sent la vie en canne

Ambiance de toux creuse
Sur fond de balayeuse
Dans l'écho du couloir
Où pendent des peignoirs à peine habités

On dirait que les murs déteignent
Ou que les joues sont délavées
Et toutes les chevelures se peignent
À la mode des oreillers

Ça sent le renfermé
Le déjà respiré
Ça sent le corps en panne
Ça sent la vie en can

Aux poignets squelettiques
Bracelets de plastique
Comme un bijou d'famille
De fille en aiguille

On est des tas dans l'entrepôt
Avec des pièces à remplacer
Et y a le bonhomme en sarrau
Qui dit que c'est discontinué, discontinué

Roule-moi pendant qu'j'suis faible
Que tous mes muscles cèdent
Pendant qu'tu crois qu'tu m'aides
Pendant qu'tu crois qu'je crève
Tu sais pas comment j'rêve
D'sortir par la grande porte
Tu verras qu'c'est pas morte
Attends un peu qu'j'me lève

Ça sent le renfermé
Le déjà respiré
Ça sent le corps en panne
Ça sent la vie en canne

Gentillesse étudiée
On n'est pas des bébés
Ta gueule et pousse ma chaise
On monte au 213

On dirait que les murs m'étreignent
Est-ce un couloir ou un placard
C'est la résignation qui règne
Quand passe le cortège de brancards matin et soir

Roule-moi pendant qu'j'suis faible
Que tous mes muscles cèdent
Pendant qu'tu crois qu'tu m'aides
Pendant qu'tu crois qu'je crève
Tu sais pas comment j'rêve
D'sortir par la grande porte
Tu verras qu'c'est pas morte
Attends un peu qu'j'me lève

Roule-moi pendant qu'j'suis faible
Que tous mes muscles cèdent
Pendant qu'tu crois qu'tu m'aides
Pendant qu'tu crois qu'je crève
Tu sais pas comment j'rêve
D'sortir par la grande porte
Tu verras qu'c'est pas morte
Attends un peu qu'j'me lève
C'pas ici qu'j'voulais m'rendre

J'ai même pas vu l'Irlande
Pas mis l'pied en Egypte
Attends que j'ressuscite

Attends que mes pieds m'portent
Tu verras qu'c'est pas morte
Dans cette prison qui pue
Que j'vous ferai mon salut
_________________
carpe diem


Revenir en haut
Auteur Message
Liv


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 2 474

MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 14:51 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant


     Je zappe , Kilandra . Sad

_________________
" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages . "

Emile Zola


Revenir en haut
Auteur Message
Louis


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2010
Messages: 219
Localisation: Sud Ouest

MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 14:55 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

Moi aussi..........

Revenir en haut
Auteur Message
Patte blanche


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2011
Messages: 173
Localisation: Ailleurs

MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 16:06 (2011)    Sujet du message: La vieillesse Répondre en citant

Kilandra, superbe,
mais peux tu dire qui a écrit ou chanté cette complainte de la vieillesse.
Ca brasse les tripes et renvoie à la figure des réalités difficiles à accepter.


Revenir en haut
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:06 (2016)    Sujet du message: La vieillesse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    HÔTEL DES POSTS Index du Forum -> hÔtel des posts -> SUJETS DIVERS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme